Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

21/10/2014

Infections à Streptocoque B

En France, le taux de portage du Streptocoque B est d'environ 10 à 15 %. Soit 80 000 à 120 000 femmes enceintes sont porteuses de cette infection chaque année. Cette colonisation a lieu au niveau vaginal et peut être transitoire, continue ou intermittente. Le taux de transmission de la mère colonisée au nouveau-né est de 50%. La transmission peut se faire par colonisation directe in utero par voie ascendante, le plus souvent après rupture de la poche des eaux. Le nouveau-né peut aussi être contaminé par contact ou inhalation du liquide amniotique lors de l'accouchement par voie basse. Certains facteurs augmentent le risque de transmission : fièvre, rupture prolongée des membranes, accouchement prématuré, antécédent d'une infection à Streptocoque B. La colonisation du nouveau-né reste souvent asymptomatique, mais se traduit dans 2% des cas par une infection. Chez le nouveau-né, la survenue d'une méningite ou d'une septicémie à Streptocoque B menace immédiatement le pronostic vital. Chaque année, on compte 50 à 100 décès par an.

Le streptocoque B

Je veux informer les personnes sur cette infection néonatale. Avant ce drame, je ne connaissais pas le streptocoque B. Je n'en avais jamais entendu parler. Cette infection provoque chez les nouveau-nés : pneumonies, septicémies ou méningites. Chaque année, on compte 50 à 100 décès par an, et malgré l'antibiothérapie, 25 à 50 % des enfants qui survivent gardent des séquelles neurologiques. Pourtant la majorité de ces infections pourraient être évitées par la mise en place d'un dépistage efficace associé à une antibiothérapie per-partum. Aujourd'hui, aucun vaccin n'est disponible contre les infections à streptocoque B.